NOUVEL ÉCLAIRAGE SUR LA DÉTECTION DES CELLULES CANCÉREUSES

« Il n?y a pas un cancer, mais divers types de cancer et chacun a ses spécificités moléculaires et structurales, évolue différemment et ne réagit pas aux mêmes médicaments. Cette hétérogénéité représente pour nous, chercheurs, un défi d?une très grande complexité, qui nous demande de considérer diverses approches », déclare le P r Frédéric Leblond du Département de génie physique. Administration pour l?utilisation de la sonde en clinique est en cours. Des essais cliniques auront lieu dès cet automne. Celui-ci élargit l?application de cette technologie à d?autres approches et à d?autres cancers. Ainsi, avec la D re Dominique Trudel, pathologiste au CRCHUM, il met actuellement au point un outil pour améliorer le diagnostic et le traitement du cancer de la prostate, cancer masculin le plus fréquent au Canada. Il s?agit de modifier une aiguille de biopsie commerciale traditionnelle en y insérant des fibres optiques. Devenue ainsi instrument optique, l?aiguille permettra lors de la biopsie de vérifier si les cellules que l?on veut prélever sur la prostate sont cancéreuses ou non. « Actuellement, les échantillons prélevés sur la prostate sont envoyés au pathologiste, qui doit confirmer la présence de cellules cancéreuses et, si tel est le cas, déterminer leur niveau d?agressivité. Mais si les échantillons n?ont pas été prélevés à l?endroit exact d?une tumeur, on peut passer à côté du bon diagnostic. L?enjeu du diagnostic est sérieux, car ce cancer peut être très agressif dans certains cas, P R FRÉDÉRIC LEBLOND, DÉPARTEMENT DE GÉNIE PHYSIQUE, MEMBRE DU CENTRE DE RECHERCHE EN SCIENCES ET TECHNOLOGIES BIOMÉDICALES Celui-ci emploie entre autres la spectroscopie Raman, dont il a démontré l?efficacité pour détecter de très faibles quantités de cellules cancéreuses dans un organe comme le cerveau, et pour développer des outils de détection de grande précision destinés à être utilisés par les radiooncologues et les chirurgiens lors de leurs interventions. Un de ces outils, une puissante sonde peropératoire capable de détecter en temps réel des cellules du cancer du cerveau durant l?opération chirurgicale, qu?il a développée en collaboration avec le D r Kevin Petrecca, chef du service de neurochirurgie de l?Institut et Hôpital neurologique de Montréal, fait aujourd?hui l?objet d?un dépôt de brevet. Par l?intermédiaire de l?entreprise ODS Medical, créée pour la valorisation de cette technologie, la préparation d?une demande auprès de Santé Canada et de la Food and Drug « Le cancer du cerveau est résistant à la chimiothérapie et aux radiations. La chirurgie représente souvent la meilleure chance d?allongement de l?espérance de vie du patient. Mais jusqu?alors, il était difficile à un neurochirurgien de distinguer avec précision les cellules saines des cellules cancéreuses présentes autour d?une tumeur. Or, s?il n?enlève pas assez de cellules lors de l?ablation de la tumeur, le cancer risque de récidiver. S?il enlève des cellules saines en même temps que la tumeur, il fait courir le risque au patient de graves lésions au cerveau. Notre sonde, qui combine fibres optiques, laser, spectromètre et algorithmes d?apprentissage machine, est facile à manier. Le neurochirurgien peut la pointer sur de minuscules zones du cerveau pendant son intervention et obtenir immédiatement des informations lui indiquant si ces zones sont saines ou cancéreuses, ces dernières réagissant différemment à la lumière », explique Frédéric Leblond. ou évoluer très lentement, sans conséquences graves pour le patient même dix ans après le diagnostic, indique le chercheur. Avec la nouvelle aiguille, le médecin qui procèdera à la biopsie saura avec plus d?exactitude quelles cellules prélever, et la fiabilité du diagnostic augmentera. De plus, l?aiguille optique permettra au médecin d?éviter de trancher des vaisseaux lors de la biopsie. » Les collaborations du P r Leblond avec des équipes de pathologistes visent égale- OCTOBRE 2016 / Volume 13 / Numéro 3 / POLY 9

Vous devez télécharger Flash Player


Vous devez télécharger au minimum la version de Flash Player 9

Cliquez ici

Adobe Flash Player Download Center