GRAND DOSSIER

RÉHABILITATION DES OUVRAGES DE GÉNIE CIVIL : PLACE À L?INNOVATION de leur utilisation est l?adaptation requise de certaines normes de construction à la réalité de ces bétons. Les travaux scientifiques présentement réalisés vont contribuer à faire évoluer les normes. « De plus, les gestionnaires d?ouvrages ont un grand rôle à jouer pour inciter les firmes de génie à utiliser ces matériaux dans leur conception. Les gestionnaires sont de plus en plus sensibilisés à l?importance de considérer les coûts d?ensemble d?une structure et ils travaillent souvent en partenariat avec les chercheurs universitaires sur des projets pilotes », estime le chercheur qui pense aussi que la formation continue nouvellement exigée par l?OIQ va pousser les ingénieurs à se familiariser encore plus avec les avancées scientifiques dans leur domaine. rapide et d?une durabilité relative. Un procédé innovateur de renforcement sismique développé par l?équipe du P r Massicotte, à l?aide du béton fibré ultra-performant développé par le P r Charron, présente une solution beaucoup plus efficace, rapide, économique et durable. « Il s?agit de souder entre elles des barres d?armatures grâce au béton fibré à ultra-haute performance », explique M. Massicotte. « On retire le béton existant autour des barres d?armatures, sur une épaisseur équivalente au diamètre d?une barre. On insère le béton fibré dans l?espace créé. Comme c?est un béton autonivelant facile à mettre en place, l?opération ne nécessite pas de main-d??uvre spécialisée. » Les essais de charges au Laboratoire de L?apport de la modélisation La plupart des structures vieillissantes au Québec ont été conçues selon d?anciennes normes, avec peu ou pas de règles parasismiques. D?où la nécessité actuelle de réévaluer leur comportement sismique. Mais l?évaluation des structures complexes se bute à des difficultés de calculs et à des incertitudes, d?où le besoin d?outils de prédiction plus efficaces. « Les méthodes de calcul des anciennes normes n?étaient pas toujours basées sur un lien démontré avec le comportement sismique réel d?une structure. À l?heure de la réhabilitation des structures, la préoccupation concernant les séismes est plus grande. On cherche à prédire le comportement sismique de façon Essais sur dalles en béton menés au laboratoire de structures. Procédé innovateur de renforcement sismique Les ponts du Québec ont décidément la vie dure. Outre les intempéries et les sels fondants, ils ont à craindre des événements sismiques. « La vallée du Saint-Laurent est une zone sismique très active. Comme 75 % des ponts ont été construits avant l?adoption des normes sismiques modernes, ils sont vulnérables », indique le P r Bruno Massicotte, spécialiste de la conception, de la modélisation et de l?évaluation des ponts. Les piles de ponts sont des éléments particulièrement exposés en cas de séisme. Étant renforcées de barres d?armatures longitudinales et transversales, c?est à la jonction entre deux barres qu?elles présentent leur zone la plus vulnérable. Traditionnellement, on renforce une pile en la gainant avec une épaisse couche de béton, une opération assez coûteuse, peu structures ont montré que lorsqu?on atteint la rupture, ce sont les barres d?acier qui cassent et non le béton fibré. L?équipe du P r Massicotte, qui collabore à des projets du ministère des Transports du Québec, devrait prochainement voir son procédé mis en application. Toutes les structures vieillissantes au Québec pourraient bénéficier de cette technologie, notamment les gros échangeurs autour de Montréal qui arrivent en fin de cycle. Ils y gagneraient une nouvelle durée de vie supérieure à vingt ans, avec une diminution des coûts d?entretien. rationnelle et précise et à optimiser les interventions pour les rendre plus performantes, tout en réduisant la marge d?incertitude dans les calculs afin d?éviter les coûts inutiles », mentionne le P r Najib Bouaanani, chercheur en génie parasismique et spécialiste en modélisation numérique et expérimentale du comportement des structures du GRS. Son équipe développe des techniques de modélisation numérique avancées, plus performantes et plus raffinées, ainsi que des méthodes simplifiées permettant de mieux comprendre l?évolution des structures et des 8 POLY / HIVER 2014 / Volume 11 / Numéro 1

Vous devez télécharger Flash Player


Vous devez télécharger au minimum la version de Flash Player 9

Cliquez ici

Adobe Flash Player Download Center