matériaux en considérant différentes variables : effets sismiques et thermiques, dégradations des matériaux, etc. À l?avant-garde de la simulation hybride Grâce aux équipements exceptionnels de son Laboratoire de structures, le GRS est devenu un des principaux leaders en matière de simulation hybride. « Cette nouvelle technique associe simultanément les données issues de l?expérimentation d?une composante structurale au laboratoire et celles fournies par le modèle numérique de l?ensemble de la structure. Elle constitue une solution efficace pour évaluer expérimentalement le comportement sismique des spécimens de grande échelle », souligne le P r Bouaanani. « En raison de l?effet germicide des rayons UV de longueurs d?onde comprises entre 250 et 260 nm, les systèmes UV sont reconnus comme une solution efficace et économique pour inactiver la majorité des microorganismes dans l?eau destinée à la consommation », rapporte le P r Benoît Barbeau, Essais sur dalles et parapets de pont menés au laboratoire de structures. « Les méthodes développées de calcul par éléments finis permettent de tenir compte davantage de la complexité des phénomènes en jeu lors d?un séisme. Par exemple, dans le cas d?un barrage, la pression exercée par la vibration de l?eau ou encore l?absorption d?une partie des ondes par la couche de sédimentation au fond du réservoir sont des variables qui étaient négligées dans les anciennes méthodes de calcul et que nos méthodes peuvent maintenant intégrer », détaille le chercheur, qui souligne que les méthodes proposées sont compatibles avec les outils utilisés couramment par les ingénieurs praticiens. Les recherches du P r Bouaanani couvrent également la caractérisation des sollicitations sismiques sur les structures. Il voit cette contribution comme un pont entre les sismologues, avec qui il collabore pour mieux cerner les données sismiques applicables aux structures, et les ingénieurs qui utilisent ces données pour évaluer le comportement sismique. Selon lui, la communication entre les deux disciplines est primordiale dans le développement des nouvelles normes parasismiques. Récemment, une équipe du GRS a réalisé la première simulation hybride au Canada pour déterminer le comportement d?un pont doté d?isolateurs sismiques en cas de tremblement de terre. Le projet, dirigé par les P rs Najib Bouaanani et Robert Tremblay, a consisté à solliciter physiquement des isolateurs du pont avec des vérins dynamiques de haute performance du Laboratoire de structures et à utiliser simultanément (en temps réel) les données recueillies dans la modélisation numérique du reste des éléments du pont. Eau potable : UV, filtres membranaires et suivi de la performance des réseaux Le domaine du traitement de l?eau potable a lui aussi été récemment transformé par des percées technologiques. Deux procédés ont gagné les faveurs des ingénieurs pour la modernisation des usines de traitement : les systèmes UV et les filtres membranaires. directeur du Centre de recherche, développement et validation des technologies et procédés de traitement des eaux (CREDEAU). Depuis une dizaine d?années, le procédé connaît un engouement majeur en Amérique du Nord. Dans la région de Montréal par exemple, les usines de traitement des eaux Atwater, Charles-J.-Des Baillets et Pierrefonds s?équipent avec ce type de systèmes, de même que les municipalités de Terrebonne et de Saint-Eustache. L?émergence de la filtration membranaire a été observée durant les années 90. « Ce sont des ultrafiltres qui ont des pores de l?ordre de 10 à 25 nm, soit une taille inférieure aux virus, bactéries et parasites », précise le P r Barbeau. « Leur efficacité est supérieure à celle des filtres traditionnels au sable et à l?anthracite. Leur usage se répand largement en Amérique du Nord. » HIVER 2014 / Volume 11 / Numéro 1 / POLY 9

Vous devez télécharger Flash Player


Vous devez télécharger au minimum la version de Flash Player 9

Cliquez ici

Adobe Flash Player Download Center