GRAND DOSSIER

RÉFLEXIONS SUR L?INFORMATION OUVERTE voient dans ce « darwinisme informatique » une illustration du fameux principe de destruction créatrice énoncé par l?économiste Joseph Schumpeter, selon lequel l?arrivée de technologies renouvelle les structures de production). « Les solutions ouvertes accélèrent le développement des pratiques de collaboration au sein des organisations, relève M. Dagenais, et elles favorisent aussi l?adoption de standards de qualité dans les grappes industrielles. » En tant que professeur, il observe que les logiciels ouverts représentent un formidable matériau d?apprentissage pour les étudiants. « Mes étudiants apprennent à développer de L?INDUSTRIE AÉROSPATIALE, UN MODÈLE D?INTÉGRATION STRATÉGIQUE DES LOGICIELS OUVERTS L?industrie aérospatiale est l?une de celles pour qui l?avantage de la continuité offert par les logiciels ouverts représente le plus grand enjeu stratégique. Il faut compter au moins une dizaine d?années pour développer un modèle d?appareil, lequel sera en service environ 20 ans, soit bien plus longtemps que la durée de vie d?une version de logiciel commercial. Les constructeurs veulent donc s?assurer de la pérennité de leurs outils de développement et d?opération, de même que de la promotion de hauts standards de sécurité et de qualité, ce que leur permettent les logiciels ouverts. missions. Depuis les années 70, on assiste au lancement de programmes spatiaux à visée uniquement scientifique, qui permettent de collecter un grand nombre de données que les agences rendent ouvertes. Ainsi, la NASA s?est engagée récemment à publier le code source de 1 000 de ses projets. « Les programmes étant soutenus par les contribuables, par l?intermédiaire du financement public, il est normal que leurs fruits soient redistribués au public », souligne le P r Giovanni Beltrame, du Département de génie informatique et génie logiciel. « Cette disponibilité des données contribue grandement à l?avancement des connaissances scientifiques, mais elle nécessite des outils très P R GIOVANNI BELTRAME, DU DÉPARTEMENT DE GÉNIE INFORMATIQUE ET GÉNIE LOGICIEL nouvelles fonctions, donc à innover, à partir d?un système d?exploitation et à s?imprégner de l?esprit de collaboration propre aux communautés open source. Leurs compétences en matière de logiciels ouverts sont très recherchées par les employeurs. » Les travaux du P r Dagenais visent le développement d?outils d?analyse de performance pour systèmes complexes répartis. « Ces systèmes étant en grande partie ouverts, il est logique que nous développions la majeure partie de nos outils en open source », précise le chercheur qui rapporte que les systèmes embarqués en temps réel, que l?on rencontre fréquemment, entre autres, dans les domaines de l?aérospatiale, des télécommunications ou du multimédia, constituent actuellement la seconde vague de l?open source. C?est pour cette raison que de grands joueurs de l?industrie, dont Airbus, Astrium, Thales, et Ericsson, ainsi que la Fondation Eclipse, ont formé le consortium PolarSys visant la collaboration à la création et au soutien des outils open source pour le développement de systèmes embarqués. Les agences spatiales partagent des préoccupations semblables envers la continuité de leurs systèmes. Elles privilégient l?open source pour assurer la qualité de leurs logiciels. Mais elles doivent aussi s?assurer d?avoir la capacité de traiter l?immense quantité de données ouvertes qu?elles recueillent lors de leurs performants de traitement de données assez disparates. » Le P r Beltrame utilise certaines de ces données ouvertes, ainsi que de l?open hardware (circuits et équipements) pour tous ses projets liés au développement de satellites. « Mon équipe et moi mettons au point des systèmes offrant aux satellites une plus grande durée d?autonomie et une plus forte tolérance aux radiations. Grâce aux données rendues accessibles par les agences spatiales, il nous est désormais possible de déterminer à quels types de radiations sera exposé un satellite dans une zone orbitale particulière. Pour développer nos systèmes, nous utilisons des circuits open source reprogrammables dont nous changeons certains paramètres pour les rendre tolérants aux radiations. L?avantage de ces circuits, c?est qu?il n?y a pas d?obsolescence pour les composants. C?est idéal pour les développements de longue durée comme ceux 8 POLY / PRINTEMPS 2014 / Volume 11 / Numéro 2

Vous devez télécharger Flash Player


Vous devez télécharger au minimum la version de Flash Player 9

Cliquez ici

Adobe Flash Player Download Center