GRAND DOSSIER

CARRIÈRE INTERNATIONALE : TÉMOIGNAGES DE DIPLÔMÉS

ANNE-MARIE GIGNAC, PO 93, GÉNIE CHIMIQUE

UNE ÉTAPE ITALIENNE

installée aux états-unis depuis 2000, anne-marie gignac a accepté il y a trois ans le poste que son employeur, schneider electric, lui proposait en italie. une occasion pour l?ingénieure devenue gestionnaire dès le début de sa carrière de démontrer ses qualités de chef dans un nouveau contexte culturel. « Je suis responsable de la stratégie, de l?offre, de la mise en marché, ainsi que de la R et D d?une entreprise italienne acquise par Schneider Electric. L?entreprise, qui produit des systèmes de refroidissement destinés aux centres de serveurs, est située en Vénétie », explique M me Gignac. Celle-ci a tenu à apprendre l?italien pour mieux s?intégrer localement. « Ce n?était pas une exigence du poste. Je gère une équipe à l?international, avec des employés en Chine et aux États-Unis, et les communications pourraient se faire exclusivement en anglais. Mais je pensais que c?était important pour gagner la confiance de l?équipe sur place. Ici, on dit qu?il vaut mieux parler un mauvais italien qu?un bon anglais. » Ses responsabilités sont particulièrement exigeantes, mais l?adaptation au mode de vie italien et aux relations sociales dans son entreprise s?est faite sans heurts pour M me Gignac. « En tant que Québécoise, j?ai trouvé assez facile de me transplanter en Italie, sans doute par affinités culturelles. Il faut dire que mon mari est d?origine italienne. Et puis le pays est un des meilleurs endroits pour vivre. Nous habitons dans les environs de Venise, c?est magnifique et on sait y profiter de la vie ! » C?est donc avec un petit pincement au c?ur qu?elle songe à sa prochaine affectation qui l?amènera de nouveau aux États-Unis dans quelques mois. « Je vais travailler à Boston, une belle ville, et mes prochains défis professionnels vont être tout aussi passionnants qu?ici. « Mais les gens que je côtoie actuellement vont me manquer. Jamais je ne m?étais autant attachée à une équipe. C?est sûr, je vais laisser une part de mon c?ur en Italie ! » Une mobilité professionnelle telle que la sienne est encouragée par son employeur, qui facilite l?installation de ses employés mutés dans un autre pays. « Parmi mes collègues, nombreux sont les "expatriés de carrière" tels que moi. C?est une réalité d?aujourd?hui dans les grands groupes comme Schneider Electric. Je crois d?ailleurs que les ingénieurs sont particulièrement aptes à réussir leurs expériences de vie et de travail au sein d?autres cultures, car ils sont curieux de nature et formés à être des acteurs de changement », estime M me Gignac. « Dans tous les cas, c?est une chance à saisir. L?expérience est irremplaçable et inoubliable. S?expatrier nous apprend à être moins inquiets face à l?avenir, en nous rendant plus flexibles et plus tolérants au risque. » / 8 POLY / MARS 2017 / Volume 14 / Numéro 1

Vous devez télécharger Flash Player


Vous devez télécharger au minimum la version de Flash Player 9

Cliquez ici

Adobe Flash Player Download Center